Search
fr-CAen-US
Menu
  1. Actualité
    • All
    • RSS - Eau vive
    • Conseil des écoles fransaskoises
    • Assemblée communautaire fransaskoise
    • Conseil économique et coopératif de la SK
    • Conseil culturel fransaskois
    • RSS - ACFR
    • Association des parents fransaskois
    • RSS - Nouvelle Plume
    • Association des juristes d'expression française de la SK
    • RSS - La Troupe du Jour
    • Fédération des aînés fransaskois
    • Francopresse
    More
    1. Agenda
    2. Documents
    3. Galerie
    4. Bottin fransaskois
    Search
    21 novembre 2019

    Organismes provinciaux

    (Cliquez sur le logo de l'organisme pour ouvrir leur section sur le Portail)

     

    Communautaire et politique - ACF

    Assemblée communautaire fransaskoise

    MONIQUE DJOMENI DE RETOUR À L’ACF

    0 0

    MONIQUE DJOMENI DE RETOUR À L’ACF

    Monique Djomeni a récemment intégré le personnel de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) à titre de comptable où elle sera, entre autre, responsable de la tenue des livres comptables, des comptes fournisseurs, des services de paie ainsi que de la

    ADC - 15 juin 2019

    0 0

    ADC - 15 juin 2019

    L’Assemblée des député.e.s communautaires a eu lieu le 15 juin 2019 et a traité de nombreux sujets d’actualité.
    1345678910Dernière

    Theme picker

    Économie - CÉCS

    Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

    Bravo Bénévoles 2018

    0 0

    Bravo Bénévoles 2018

    La soirée gala du prix « Bravo Bénévoles 2018 » s’approche! Nous célébrons les bénévoles de la communauté fransaskoise!!!

    Inscrivez-vous pour l’événement, qui aura lieu à l’hôtel Radisson de Saskatoon le samedi 20 octobre, 2018.

    Pour plus de renseignements ou pour s’inscrire, svp contacter Paul Léost au 306.566.600, poste 107 / 306.533.3443 ou par courriel : Paul.Leost@cecs-sk.ca.

    L’article Bravo Bénévoles 2018 est apparu en premier sur CÉCS.

    Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets

    0 0

    Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets

    Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un chargé de projets. Pour voir l’offre d’emploi pour ce poste, ainsi que les détails pour soumettre une candidature.

    Date limite pour postuler : 31 août 2018.

    Offre d’emploi : Chargé de projets

    L’article Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets est apparu en premier sur CÉCS.

    1345678910Dernière

    Theme picker

    Actualité de l'Eau vive

    Éducation (CÉF)

    Conseil des écoles fransaskoises

    La langue michif au programme d'une école de Saskatoon

    Un programme offert de la maternelle à la 3e année

    SASKATOON - Les étudiants de la maternelle à la 3e année de l’école St. Michael Community School à Saskatoon auront l’occasion de suivre le premier programme d’apprentissage de la langue michif offert dans la ville et l’un des deux seuls programmes à l’échelle de la province.

    Le programme s’adresse à tous les étudiants qui souhaitent acquérir des connaissances de base en michif, une langue propre aux Prairies consistant en un mélange de cri des plaines et de français. Originaire du village de Green Lake, au nord de la Saskatchewan, Cornelia Laliberté est très fière d’être associée à ce nouveau programme.

    « Mes deux parents sont Métis et parlent couramment michif. C’est une langue en voie de disparition d’après les Nations Unies et je crois que nous nous devons de mettre tous les efforts possibles de l’avant pour assurer sa pérennité », explique la coordinatrice en éducation des Premières Nations, Métis et Inuits du Conseil scolaire des écoles catholiques de Saskatoon et des environs.

    La langue michif se divise en deux principaux dialectes. Le premier, le “français-cri”, est surtout parlé au Manitoba. Il existe de nombreuses ressources pédagogiques développées en grande partie par l’Institut Gabriel Dumont. Le deuxième, le “cri - français”, est plutôt parlé dans le nord-ouest de la Saskatchewan et c’est cette variante qui sera enseignée à l’école communautaire St. Michael. « Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’une des deux langues qui domine. Ce fut tout un défi de recruter des enseignants qui avaient la maîtrise du cri-français. C’est une langue qui s’est surtout transmise oralement. Ce que nous proposons est un projet qui se consacre à la préservation et à la revitalisation de la langue michif », précise Cornelia Laliberté.

    Sauver une langue et une culture

    La responsable résume les objectifs à court et long terme du programme. « Nous tenons à former une relève fière de la langue, de la communauté et de la culture métisses. La langue et la culture jouent un rôle déterminant dans le combat contre l’assimilation. Notre programme doit s’adapter aux besoins de nos élèves, car bien que 26 % de nos étudiants s’identifient comme Métis, la plupart ne parlent pas du tout michif, bien que ce soit la langue souvent parlée par les grands-parents. »

    Un sondage réalisé auprès des familles métisses montre que 97 % d’entre elles (104) sont en faveur d’un programme intensif d’apprentissage du michif à l’école St. Michael. D’après la coordinatrice, l’objectif ultime serait de devenir, avec le temps, une école bilingue à part entière où 50 % des étudiants puissent suivre des cours en langue michif, toutes disciplines confondues.

    Un modèle inspirant à l’Île-à-la-Crosse

    L’école primaire Rossignol à l’Île-à-la-Crosse est la seule autre école en Saskatchewan à offrir un programme de base en langue michif. Le personnel de St. Michael a ainsi travaillé en étroite collaboration avec leurs homologues de l’école Rossignol dans les étapes critiques de conception du programme et à la mobilisation et mise en commun de ressources.

    Dans les notes de rencontres du Conseil scolaire des écoles catholiques de Saskatoon du 24 juin 2019, il est noté qu’à l’Île-à-la-Crosse le niveau du taux d’obtention de diplômes est passé de 47 à 61 % entre juin 2017 et juin 2018, et que cela est dû en grande partie à leur programme de langue et culture michif.

    Pour l’instant, le programme à l’école St. Michael va s’en tenir à desservir les étudiants du primaire, mais le conseil scolaire est confiant qu’il servira à jeter les bases pour éventuellement développer un curriculum pour les étudiants du secondaire.  

    La Saskatchewan arrive au troisième rang des locuteurs de la langue michif au Canada. Comptant plus de 57 875 locuteurs, soit seulement 5,4 % de sa population selon Cornelia Laliberté, il était grand temps qu’un tel programme voie le jour. 

    Imprimer
    Balises:

    Please login or register to post comments.

    Theme picker

    Coopérative des publications fransaskoises
    210 – 1440, 9e Avenue Nord
    Regina (Saskatchewan) S4R 8B1
    Tél. 306-347-0481
    Téléc. 306-565-3450

    Copyright 2019 Coopérative des publications fransaskoises Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité
    Back To Top