La fin d’une époque : National Geographic disparaît des kiosques
Dominique Liboiron

La fin d’une époque : National Geographic disparaît des kiosques

La célèbre revue National Geographic n’est plus disponible dans les kiosques. Le magazine est imprimé en ligne, mais la dernière édition en papier vendue au public était celle de décembre 2023.

Selon National Geographic, les ventes dans les kiosques ne représentaient qu’une petite part des revenus.

En 2022, 1,8 million d’abonnés recevaient la célèbre revue au cadre jaune. À l’apogée du magazine à la fin des années 1980, 12 millions d’abonnés, rien qu’aux États-Unis, comptaient parmi ses lecteurs.

La revue sera encore imprimée sur papier, mais seulement pour les abonnés qui en recevront une copie.

Disney, à qui appartiennent 73 % des actions de la revue, a coupé 17 emplois chez National Geographic au mois de juin, dont les postes de tous les journalistes. Depuis, les articles sont écrits par des pigistes.

Pendant plus d’un siècle, National Geographic donnait aux lecteurs un regard sur les endroits et les cultures les plus intéressants de la Terre. Il n’y a probablement aucune autre publication sur la planète qui a inspiré le rêve du voyage à autant de gens.

Pour moi, la revue fait partie de mes souvenirs d’enfance. Quand ma famille allait visiter ma grand-mère Liboiron à Ponteix, je passais toujours à travers sa pile de National Geographic.

Tout avait sa place chez mémère Jeanne. Elle gardait les éditions les plus récentes bien empilées dans le salon sur une petite table à côté de sa chaise. C’était un rituel pour moi de passer studieusement de page en page. Les photos me transportaient aux quatre coins du monde.

La première édition de National Geographic remonte au 22 septembre 1888. À l’époque, le magazine a un caractère académique. Les premières photos paraissent dans le magazine en 1890, mais elles sont peu nombreuses. Il faut attendre 1905 avant qu’elles prennent de l’ampleur. En 1908, la moitié des pages contiennent des photos.

Dans les années 1930, on trouve déjà des photos en couleur. Pendant des décennies, les photographes de National Geographic se fient à la pellicule Kodachrome pour transmettre la beauté des lieux avec des couleurs vives.

Sans doute, la photo la plus célèbre de National Geographic est celle de la fille afghane aux yeux verts. Elle se nomme Sharbat Gula et elle avait 12 ans quand la photo a été prise.

Image
Afghan Girl, Juin 1985– Photo : Steve McCurry, National Geographic La photo la plus célèbre de National Geographic a paru dans l’édition de juin 1985.

Le photographe américain Steve McCurry a pris la photo dans un camp de réfugiés. Il s’est servi du film Kodachrome 64 dans son appareil Nikon. L’image était en couverture de l’édition de juin 1985.

En plus de ses photos, la revue était connue pour ses cartes et les expéditions qu’elle a subventionnées. Par exemple, l’exploration du pôle Nord en 1909 par Robert Peary, le premier à s’y rendre, était un projet de National Geographic.

La revue a également relayé l’œuvre sous-marine de Jacques Cousteau, ainsi que la découverte du Titanic et la recherche sur les chimpanzés de Jane Goodall.  

 

Imprimer
4121 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Le mariage

La licence de mariage est disponible dans la plupart des bijouteries et des hôtels de ville, et ce pour des frais de 60 $. Vous devrez chacun présenter deux pièces d’identité. 

RSS
Première678910121415

Nouvelles de l'AJEFS

Harcèlement et discrimination en milieu de travail et la loi

Agenda fransaskois 404 Note de l'article: Pas de note

La Communauté francophone accueillante de Moose Jaw/Gravelbourg, en collaboration avec l'Association des juristes d'expression française de la Saskatchewan, offre une session d’information sur le harcèlement-discrimination en milieu de travail et la loi.

Quand : 25 juin 2024 de 18 h 30 à 20 h
Où : En ligne
Inscription : https://forms.gle/fQ3ufz7LNNyBNXT89

RSS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook