AJEFS

Le mariage

La licence de mariage est disponible dans la plupart des bijouteries et des hôtels de ville, et ce pour des frais de 60 $. Vous devrez chacun présenter deux pièces d’identité.

Celui qui vous vendra la licence vous lira une déclaration solennelle que vous et votre conjoint devrez compléter et signer. Si l’un de vous deux ne comprend pas la langue dans laquelle la déclaration est lue, vous devez prévoir un interprète. Les licences de mariage entrent en vigueur le lendemain de la signature de la déclaration et le restent pour une période de trois mois.

La déclaration solennelle est une série de questions et de renseignements concernant des sujets tels le nom, l’adresse, le statut marital et les liens du sang. Si l’un des deux conjoints est divorcé, une attestation de divorce doit être présentée.

Les mariages sont célébrés lors d'une cérémonie religieuse ou civile. Les membres du clergé et les commissaires aux mariages doivent être enregistrés en Saskatchewan selon la Loi de 1995 sur le mariage. Les deux cérémonies, religieuse et civile, exigent la présence de deux témoins.

La Loi de 1995 sur le mariage et les formulaires : la licence de mariage et la déclaration solennelle sont disponibles en français sur le site: www.qp.gov.sk.ca

Les directives et le formulaire de demande de certificat de mariage en français sont disponibles sur le site: www.bonjour.gov.sk.ca/Services/Sante-FR                                                                            

Vous trouverez une liste des endroits où se procurer une licence de mariage sur le site : www.saskatchewan.ca

Vous êtes à la recherche d’un.e commissaire aux mariages qui est francophone?                       

 Contactez-nous! ajefs@sasktel.net ou 1 800 991-1912 

Article précédent La « Journée fransaskoise du droit 2015 »
Prochain article Rosalie Umuhoza, nouvelle directrice de l’AJEFS
Imprimer
20353 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

L'Alberta reviendra-t-elle bilingue comme au temps des Métis? L'Alberta reviendra-t-elle bilingue comme au temps des Métis?

L'Alberta reviendra-t-elle bilingue comme au temps des Métis?

La Cour suprême du Canada décidera prochainement si l’Assemblée législative de l’Alberta a l’obligation constitutionnelle d’adopter et de publier ses lois à la fois en français et en anglais. Pour ce faire, elle sera appelée à interpréter les droits historiques d’un rameau souvent oublié de la famille francophone du Canada, soit les Métis de langue française de l’Ouest canadien.

La directive en matière de soins de santé La directive en matière de soins de santé

La directive en matière de soins de santé

La Loi sur les directives en matière de soins de santé et la prise de décisions au nom d’autrui (Health Care Directive and Substitute Health Care Decision Makers Act) fournit le cadre nécessaire à la préparation d’une directive en matière de soins de santé en Saskatchewan. Avant que cette loi n’entre en vigueur, on utilisait le terme testament...
RSS
Première678910111214

Nouvelles de l'AJEFS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook