L'équipe de l'Île Maurice remporte le Tournoi fransaskois des nations

Tournoi fransaskois des nations 2018

Tournoi fransaskois des nations 2018

Les équipes finalistes : la Tunisie (derrière leur drapeau avec la lune décroissante et une étoile) et l'Ile Maurice (derrière leur drapeau à quatre bandes colorées).

Photo : Assemblée communautaire fransaskoise (2018)

REGINA - C’est dans le cadre de la Semaine nationale de l’immigration francophone que l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) a voulu rassembler des Fransaskois autour du soccer, en organisant la deuxième édition du Tournoi fransaskois des nations qui s’est déroulée au gymnase de l’école Monseigneur de Laval de Regina, du 8 au 11 novembre 2018.

Organisé en partenariat avec le Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan (RIF-SK) et l’Association communautaire francophone de Regina (ACFR), ce tournoi rassemblait six équipes qui se sont engagées à contribuer à la création et au développement des liens au sein de la francophonie saskatchewannaise.

À l’origine, cette compétition devait se jouer entre huit équipes, mais les organisateurs ont finalement accueilli six équipes qui représentaient six pays différents : les Mauritius de l’Île Maurice, les Друзья (amis) de l’Ukraine, les Diambaar du Sénégal, les Éléphants de la Côte d’Ivoire, les Twensa de la Tunisie et les Franco-Somaliens de la Somalie. Au sein de ces équipes se retrouvaient des francophones et des francophiles, avec la permission d’avoir deux joueurs d’origine étrangère par équipe. Chaque équipe pouvait avoir un maximum de neuf joueurs, soit cinq joueurs sur le terrain de jeu et quatre remplaçants.

Le palmarès

À l’issue de cette deuxième édition du Tournoi fransaskois, le classement final est le suivant :

  • 1re place, les vainqueurs : Les Mauritius de l’Île Maurice
  • 2e place, les finalistes : Les Twensa de la Tunisie
  • 3e place, la troisième meilleure équipe : Les Éléphants de la Côte d’Ivoire.

Le tournoi a été couronné par la remise des prix aux trois premières équipes, et surtout par la remise du trophée à l’équipe championne. La joie pouvait se lire sur les visages des joueurs de l’équipe de l’Île Maurice dont les membres ont tôt fait de souligner leur satisfaction à l’égard de cette compétition qui a été une belle occasion de se rassembler. Notez que les Sénégalais avaient été les grands vainqueurs de la première édition du Tournoi des nations.

L’ACF est aussi gagnante !

Se prononçant sur l’objectif du Tournoi fransaskois des nations, Myriam Ben Nasr, responsable de la liaison et de l’inclusion communautaire au sein de l’ACF, affirme que « le but était vraiment de promouvoir les différentes cultures de la communauté fransaskoise et de favoriser l’intégration des nouvelles et nouveaux arrivants ». Selon Napoléon Hatungimana, conseiller en emploi et en établissement dans la même organisation, « grâce à ce rendez-vous de soccer, beaucoup découvrent la communauté fransaskoise parce que l’événement sportif est médiatisé aussi ».

D’après Job, un participant nouvellement arrivé en Saskatchewan, l’ACF a atteint son objectif : « À mon humble avis, je pense que l’objectif du tournoi a été atteint, parce qu’il a réussi à rassembler un grand nombre de personnes. Le plus important n’est pas forcément de savoir qui a gagné ou perdu le tournoi, mais c’est le fait de faire quelque chose pour rassembler plus de personnes. Moi, personnellement, cela m’a permis d’associer des noms aux visages de certains membres de l’équipe de l’ACF. Cet événement m’a également permis de m’intégrer au sein de la communauté et de rencontrer des gens qui s’expriment en français. »

Quelques défis

L’objectif du comité organisateur était d’organiser un tournoi avec huit équipes. Malheureusement, cela n’a pas pu être possible en raison d’un effectif de joueurs insuffisant. Selon les organisateurs, cette participation mitigée est le résultat d’un manque d’intérêt général pour le soccer au sein de la communauté fransaskoise ou d’une promotion insuffisante de l’événement. Par ailleurs, certaines équipes auraient déploré le paiement de 90 $ par équipe exigé pour pouvoir prendre part au tournoi. Ce mécontentement témoigne de la nécessité que ce projet sportif et rassembleur puisse être mieux financé.

Résultats des matchs

8 novembre

Île Maurice 9 - Côte d’Ivoire 7

Tunisie 10 – Somalie 3

9 novembre

Côte d’Ivoire 9 - Ukraine 6

Somalie 7 – Sénégal 6

10 novembre

Île Maurice 6 – Ukraine 5

Tunisie 7 - Sénégal 9

11 novembre
Match de troisième place

Côte d’Ivoire 9 - Sénégal 8

11 novembre
Match de la finale 

Île Maurice 9 -Tunisie 6

Imprimer
27062 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Les jeunes s’emparent du Parlement Les jeunes s’emparent du Parlement

Les jeunes s’emparent du Parlement

REGINA - Le Parlement franco-canadien du Nord et de l'Ouest (PFCNO) se déroule chaque année et rassemble les jeunes francophones des provinces du Nord et de l'Ouest du Canada. Cet évènement national donne la chance aux jeunes qui ont entre 16 et 25 ans de donner leur propre avis à propos des politiques adoptées par le Parlement officiel et, bien sûr, de se faire plein d’amis.

La cause Caron-Boutet déboutée La cause Caron-Boutet déboutée

La cause Caron-Boutet déboutée

La décision de la Cour d’appel de l’Alberta fait des mécontents en Saskatchewan

 « Est-ce que la province de l’Alberta est tenue par la Constitution de publier toutes ses lois en anglais et en français? » « Non », a répondu la Cour d’appel de l’Alberta. 

RSS
Première67891011121315

Nouvelles de l'AJEFS

Harcèlement et discrimination en milieu de travail et la loi

Agenda fransaskois 419 Note de l'article: Pas de note

La Communauté francophone accueillante de Moose Jaw/Gravelbourg, en collaboration avec l'Association des juristes d'expression française de la Saskatchewan, offre une session d’information sur le harcèlement-discrimination en milieu de travail et la loi.

Quand : 25 juin 2024 de 18 h 30 à 20 h
Où : En ligne
Inscription : https://forms.gle/fQ3ufz7LNNyBNXT89

RSS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook