Les modifications à la Loi sur le divorce (2): Le plan parental
AJEFS
/ Catégories: Chronique juridique

Les modifications à la Loi sur le divorce (2): Le plan parental

C’est quoi un plan parental ?

C’est une entente entre les époux sur leur rôle parental, donc de leurs responsabilités en matière d’éducation et d’entretien vis-à-vis l’enfant.

La loi prévoit désormais que le plan parental doit être établi dans l’intérêt de l’enfant.   Ce plan peut prévoir des dispositions concernant le temps parental, les responsabilités décisionnelles, les contacts avec les tiers, etc. Si ces décisions ne sont pas dans l’intérêt de l’enfant, le tribunal conserve le droit de le modifier.

Mais en quoi consiste concrètement l’intérêt de l’enfant?

Sans le définir de façon précise, la Loi sur le divorce prévoit dorénavant des critères afin de l’établir.

Ces critères comprennent les besoins de l’enfant selon son âge et son développement, sa relation avec sa famille, les historiques des soins, son point de vue et préférences, etc.

Les critères établis dans la loi ne sont pas exhaustifs. Il est donc possible d’ajouter des critères selon la situation familiale et la situation particulière de l’enfant.

Lors d’un divorce, il est maintenant clair dans la loi que l’intérêt de l’enfant doit primer tout au long du processus. Pour le bien-être de l’enfant, le tribunal prendra une attention particulière à la sécurité physique, psychologique et affectifs de l’enfant.

Pour de plus amples renseignements au sujet du droit de la famille, visitez : saskinfojustice.ca ou contactez-nous 1 855-924-8543/ centre@saskinfojustice.ca

Article précédent Les modifications à la Loi sur le divorce (3): Le déménagement
Prochain article Les modifications à la Loi sur le divorce (1)
Imprimer
364 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Programme de contestation judiciaire: le personnel est en place Programme de contestation judiciaire: le personnel est en place

Programme de contestation judiciaire: le personnel est en place

Geneviève Boudreau à la direction

Le nouveau Programme national de contestation judiciaire est en place, exception faite des comités d’experts qui établiront les critères de sélection des causes et le processus de financement.

Le juge Chicoine accorde la présidence de l'ACF à Denis Simard Le juge Chicoine accorde la présidence de l'ACF à Denis Simard

Le juge Chicoine accorde la présidence de l'ACF à Denis Simard

Coup de théâtre juridique pour l'Assemblée communautaire fransaskoise

Le juge Chicoine de la Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan a rendu son verdict. Denis Simard est proclamé président de l' Assemblée communautaire fransaskoise.

RSS
123578910Dernière

Nouvelles de l'AJEFS

À venir


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook