L’égalité, un combat collectif
Ghita Hanane – IJL-Réseau.Presse
/ Catégories: Société, Femmes

L’égalité, un combat collectif

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, une soirée a été organisée par l’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR) en partenariat avec Entr’ELLES Regroupement Femmes Saskatchewan. Cette soirée du 8 mars a rassemblé des femmes de tous âges et de toutes origines pour célébrer les réalisations, l'émancipation et la solidarité féminines.

La soirée a débuté par un discours inspirant de Mireille Bizimana, directrice adjointe au de l’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR).

Cette dernière a mis en lumière les progrès accomplis dans la lutte pour l'égalité des sexes, tout en soulignant les défis persistants et les combats à mener.

« Le 8 mars est une occasion de souligner le chemin parcouru par les femmes pour revendiquer leurs droits et de saluer tout le travail accompli envers l’égalité entre les hommes et les femmes. D’autre part, c’est l’occasion de faire entendre leurs revendications actuelles », a déclaré Mireille Bizimana.

Et d’ajouter : « Cette journée nous rappelle que le combat pour tous les droits des femmes est un combat collectif qui nécessite la participation de tous, sans distinction. Et c’est un rappel à chacun et chacune d’entre nous de renouveler son engagement en faveur de l’égalité. »

Une soirée peinture

Image
Mackenzy Vida, artiste multidisciplinaire de Regina. Avec plusieurs femmes qui se sont rassemblées lors de la soirée Paint Nite à l’occasion de la Journée de la femme le 8 mars à Regina. PHOTOS Crédits : Ghita Hanane

Un atelier de peinture a été organisé pour l’occasion, donnant vie à plusieurs tables rondes regroupant des femmes de tous horizons. Les personnes présentes se sont ainsi retrouvées autour d’une activité artistique, révélant la personnalité de chacune.

« En tant qu’artiste, témoigne Mackenzy Vida, animatrice de l’atelier, la journée du 8 mars représente pour moi une occasion de se lier avec les autres femmes pour explorer notre créativité. »

L’artiste multidisciplinaire croit au potentiel de chacune : « Je crois que tout le monde est créatif, c’est juste parfois que les gens manquent d’une occasion. »

La Réginoise a su rassurer les participantes pour faire ressortir le meilleur d’elles-mêmes. « L’idée est de créer sans l’impression que l’œuvre doit être parfaite. C’est vraiment juste l’opportunité de s’asseoir ensemble et de créer quelque chose sans pression », poursuit-elle.

Image
Dessin de l’artiste Mackenzy Vida PHOTOS Crédits : Ghita Hanane

Pour beaucoup des femmes présentes, la soirée était avant tout un rassemblement convivial, mais c’était aussi l’occasion de poursuivre la lutte pour l’égalité.

« Ce sont des journées comme ça qui nous aident à faire entendre nos voix », rapporte une participante lors de la soirée.

Rééquilibrer la société

Le thème choisi cette année par les Nations unies pour la Journée internationale des femmes était Investir en faveur des femmes, accélérer le rythme.

Ce thème met notamment l’accent sur la lutte contre l’exclusion économique. Un phénomène qui persiste dans de nombreuses régions du monde, malgré des discours officiels qui reconnaissent parfois le rôle de premier plan des femmes dans divers secteurs.

Au Canada, bien que des progrès considérables aient été réalisés au cours des dernières décennies, l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas encore atteinte au sein de l’économie.

Certes, la participation des femmes à la main-d’œuvre n’a cessé d’augmenter et contribue de plus en plus au développement économique du pays par l’augmentation de la productivité, de la consommation et de l’investissement.

Mais les femmes restent moins bien payées et ne gravissent pas les échelons autant que les hommes. Selon les dernières données de Statistique Canada, les Canadiennes gagnaient encore 9 % de moins que leurs pairs masculins en 2022.

 

Imprimer
3115 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Changer la Lois sur les langues officielles est une urgence - Raymond Théberge Changer la Lois sur les langues officielles est une urgence - Raymond Théberge

Changer la Lois sur les langues officielles est une urgence - Raymond Théberge

Le commissaire aux langues officielles au Rendez-vous fransaskois 2018

SASKATOON - Le samedi 3 novembre dernier, lors du Rendez-vous fransaskois qui se déroulait à Saskatoon, près de 200 personnes ont assisté à la conférence du commissaire aux langues officielles, Raymond Théberge.

Programme de contestation judiciaire: le personnel est en place Programme de contestation judiciaire: le personnel est en place

Programme de contestation judiciaire: le personnel est en place

Geneviève Boudreau à la direction

Le nouveau Programme national de contestation judiciaire est en place, exception faite des comités d’experts qui établiront les critères de sélection des causes et le processus de financement.

RSS
123578910Dernière

Nouvelles de l'AJEFS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook