L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon
Leanne Tremblay

L’heure des contes désormais multilingue à la bibliothèque publique de Saskatoon

Une nouveauté débarque à la Bibliothèque publique de Saskatoon cette année : l’heure des contes est désormais bilingue.

« Depuis janvier, nous offrons une heure de contes bilingue dans chacune de nos succursales partout à Saskatoon », présente le bibliothécaire responsable de la programmation, Connor Addley.

Pour chacun des programmes, on retrouve l’animateur régulier, employé par la bibliothèque, et un animateur invité qui parle une autre langue que l’anglais.

« L’invité raconte des histoires dans la langue maternelle des petits et est accompagné par l’animateur régulier qui raconte la même histoire en anglais, ou bien des poèmes ou chansons », poursuit l’agent.

En outre, la bibliothèque offre des trousses bilingues qui contiennent deux livres portant sur la même histoire, la première version en anglais et la seconde dans une autre langue. L’idée étant que les petits puissent entendre la même histoire dans les deux langues.

Des dizaines de langues

« On va accueillir des invités qui parlent des langues que je ne reconnais même pas moi-même », s’exclame Connor Addley.

Il est donc très probable que la collection de la bibliothèque ne comporte pas d’œuvre écrite dans chacune de ces langues.

« Dans ce cas, l’invité racontera des histoires traditionnelles, sans livre, explique Connor Addley. C’est déjà arrivé avec une invitée qui a raconté ses histoires en twi, une langue parlée au Ghana. »

C’est à partir d’un formulaire en ligne que la bibliothèque a sollicité la participation de narrateurs. Plus d’une centaine de personnes se sont manifestées, représentantes de nombreuses langues. Face à ce succès, il n’est plus disponible de candidater.

« Il y aura neuf heures de contes bilingues chaque mois puisque la bibliothèque publique opère dans neuf lieux à travers la ville », indique le bibliothécaire.

Ainsi ont déjà été prévus au programme le mandarin, le cantonais, le portugais, le français, l’arabe, le dari, le punjabi, le bengali et l’ourdou.

Image
L’heure des contes est l’un des programmes les plus populaires offerts par la bibliothèque. PHOTOS Crédits : Courtoisie de la bibliothèque publique de Saskatoon

« Et il y a au moins dix autres langues qui attendent des dates ! On pense que le programme continuera jusqu’à la fin du printemps. À ce moment-là, on pourra réfléchir à la suite. »

Du côté du français, il y a eu assez de candidats francophones pour qu’au moins une heure de conte soit offerte en français chaque mois.

 

Une histoire d’inclusion

Avant tout, ce programme bilingue vise à éliminer les barrières, surtout pour les nouveaux arrivants et les locuteurs d’autres langues.

« On veut créer un sentiment d’appartenance parmi les membres de notre communauté », explique Connor Addley, qui a travaillé avec des organismes communautaires afin de faire circuler les informations du programme.

Avant la pandémie, l’institution offrait des heures de conte dans d’autres langues, mais celles-ci étaient unilingues, seulement en mandarin ou seulement en arabe par exemple.

« Je souhaite que ce programme permette à notre communauté d’être reconnue, entendue et de se sentir la bienvenue. Je veux leur donner une occasion de s’intégrer avec les autres, surtout les petits. »

Par ailleurs, l’heure des contes est une bonne façon d’initier les plus jeunes à de nouvelles langues. « L’une des meilleures façons d’apprendre une nouvelle langue est à partir d’un album jeunesse qui relie le lecteur à de nouveaux mots à partir des images. »

 

Plus de renseignements sur le site de la bibliothèque publique de Saskatoon.

Imprimer
2843 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Les jeunes s’emparent du Parlement Les jeunes s’emparent du Parlement

Les jeunes s’emparent du Parlement

REGINA - Le Parlement franco-canadien du Nord et de l'Ouest (PFCNO) se déroule chaque année et rassemble les jeunes francophones des provinces du Nord et de l'Ouest du Canada. Cet évènement national donne la chance aux jeunes qui ont entre 16 et 25 ans de donner leur propre avis à propos des politiques adoptées par le Parlement officiel et, bien sûr, de se faire plein d’amis.

La cause Caron-Boutet déboutée La cause Caron-Boutet déboutée

La cause Caron-Boutet déboutée

La décision de la Cour d’appel de l’Alberta fait des mécontents en Saskatchewan

 « Est-ce que la province de l’Alberta est tenue par la Constitution de publier toutes ses lois en anglais et en français? » « Non », a répondu la Cour d’appel de l’Alberta. 

RSS
Première67891011121315

Nouvelles de l'AJEFS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook