Les recours juridiques de la Charte des Droits … quand la volonté politique n’y est pas

Va bien falloir un jour que nos élites se demandent pourquoi tant de dépenses légales depuis si longtemps sur ces recours qui n’en finissent plus. En particulier, quand les compressions dans les dépenses publiques se font de plus en plus profondes et causent de terribles torts à tous.

Peut-être verront-elles alors que les gouvernements provinciaux et fédéral se servent de ces recours pour nourrir les bureaux d’avocats qui contribuent à leur caisse électorale. Peut-être verront-elles alors que la justice-spectacle est devenue si indécente à observer que les règlements “hors-cour” deviendront de mise.

Quant à la volonté politique, la naïveté semblerait bien passée date. Mais nos élites médiatiques, académiques, gouvernementales et politiques sont-elles en mesure de s’indigner devant l’obscénité de la scène, compte-tenu des rôles indécents qu’elles sont constamment appelées à y jouer?

Réjean Beaulieu, Vancouver


Imprimer
15782 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Louis Riel pendu deux fois Louis Riel pendu deux fois

Louis Riel pendu deux fois

Le verdict est tombé comme un couperet. Les contraventions de Gilles Caron et Pierre Boutet ne rendront pas les provinces de la Saskatchewan et de l'Alberta bilingues.
Le statut du français dans l’Ouest canadien: ce n'était qu'une promesse Le statut du français dans l’Ouest canadien: ce n'était qu'une promesse

Le statut du français dans l’Ouest canadien: ce n'était qu'une promesse

La Cour suprême rejette les arguments des avocats de Caron-Boutet

Dans un jugement anticipé depuis 12 ans, la Cour suprême a rejeté les arguments des demandeurs et déclaré que « la Constitution n’oblige pas l’Alberta à édicter et publier des lois et règlements en français et en anglais. »

RSS
Première567810121314Dernière

Nouvelles de l'AJEFS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook