Lancement de "Contre toute attente"

50 de vie francophone à l’Université de Regina

Lancement de "Contre toute attente"

Lancement de "Contre toute attente"

De gauche à droite, David Lawlor, enseignant à la Cité universitaire francophone, et les auteurs, Abdoulaye Yoh et Michael Poplyansky
Photo : Jean-Pierre Picard (2018)
REGINA - Le 15 mars 2018 , une quarantaine de personnes se sont rendues à La Cité universitaire francophone pour assister au lancement du livre Contre toute attente de l’historien Michael Poplyansky et du chercheur Abdoulaye Yoh. Dans une centaine de pages, illustrées de nombreuses photos d’archives, le livre relate 50 ans de présence francophone à l’Université de Regina.

Lors du lancement, le maître de cérémonie et enseignant à La Cité universitaire francophone, David Lawlor, en a profité pour partager l’impact qu’ont eu les structures francophones de l’université sur sa vie personnelle. « En 1968, le Centre d’études bilingues ouvre ses portes et, dix ans plus tard, moi, jeune anglophone, j’arrive à l’Université. Le Centre a réussi à me séduire en m’offrant une occasion linguistique et culturelle en français au beau milieu des Prairies. » Suite à ce contact, monsieur Lawlor est devenu entièrement impliqué dans la communauté francophone, allant même jusqu’à siéger pendant plusieurs années comme député communautaire au sein de l’Assemblée communautaire fransaskoise.

L’histoire des structures qui ont mené à La Cité universitaire francophone en est une de passions et parfois de conflits. C’est un regard objectif que jettent les auteurs sur cette tranche importante de l’histoire fransaskoise.

Imprimer
33614 Noter cet article:
Pas de note

Actualité juridique (L'Eau vive)

Un verdict qui fait réagir partout au pays Un verdict qui fait réagir partout au pays

Un verdict qui fait réagir partout au pays

Gérald Stanley acquitté du meurtre de Colten Boushie

Gérald Stanley a été acquitté du meurtre au second degré de Colten Boushie par les douze membres du jury, le 9 février dernier, à la Cour du Banc de la Reine de North Battleford.

La loi peut-elle remédier à l’insécurité linguistique ? La loi peut-elle remédier à l’insécurité linguistique ?

La loi peut-elle remédier à l’insécurité linguistique ?

Les jeunes et les langues officielles

Une douzaine de membres de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) ont fait état des réalités des langues officielles dans leur milieu, le 8 septembre dernier. 

Le vélo

Chronique juridique

L'utilisation du vélo est autant réglementé que l'utilisation de l'automobile.  

RSS
123468910Dernière

Nouvelles de l'AJEFS


Centre Info-Justice

L'AJEFS sur Facebook